Des tensions s'installent entre Mirta et Roland

 

Des tensions s’installent entre Mirta et Roland

07 / 08 / 2014

Plus belle la vie

Devant l’entrée du Select, Mirta nettoie ses tapis. Quand Irénée (la journaliste parisienne) passe sur la place du Mistral Mirta s’excuse pour son accueil si désagréable de l’autre jour. Mirta pensait qu’elle venait suite à la fusillade qui a eu lieu devant son hôtel. Mirta explique à Irénée que le quartier est calme et qu’il ne faut pas lui donner une mauvaise image dans la presse. « Mis à part un premier contact un peu spécial, les Mistraliens m’ont l’air sympathiques » dit Irénée.

Mirta apprend à Irénée que son établissement a beaucoup de qualités. Irénée demande alors à Mirta de poser devant l’entrée, le temps de faire une photo avec sa tablette… Mirta se propose de lui offrir une chambre pour la nuit pour qu’elle puisse voir que c’est calme et apaisant. Irénée accepte sa proposition… Irénée confie à Mirta avoir eu une allergie alimentaire suite à un déjeuner au bar du Mistral car elle est allergique aux piments… « Beaucoup disent que le piment arrange les choses quand les ingrédients ne sont pas de première fraîcheur » balance Mirta. Irénée reconnaît que cette technique est utilisée dans beaucoup de cuisines du monde… 

A ce moment là, un homme vient pour s’occuper des rats qui se trouvent dans l’établissement. « On a pris rendez-vous pour l’extermination » dit-il. « Je ne vous ai jamais appelé » jure Mirta qui a peur pour la réputation de son hôtel. Il affirme qu’il y en a un sous l’escalier. Irénée part en courant et tombe… 

Mirta débarque à l’hôpital avec Irénée… Stéphane aide la jeune femme à entrer dans la chambre. Irénée dit qu’elle vient de passer trois mois au Cambodge où il ne lui est rien arrivé. En revanche, elle souligne qu’en quelques jours au Mistral, elle est déjà venue deux fois à l’hôpital. Mirta espère qu’Irénée n’a rien de cassé. Stéphane lui demande sortir pendant l’examen. Il explique ensuite à Irénée qu’elle n’a rien de grave. Il doit simplement lui faire un massage. 

Roland est content que le salon Belles du Mistral propose désormais le service Stop Colis qui permet aux gens d’aller récupérer leurs paquets. Roland trouve que c’est bien organisé. Il confie à Thomas qu’il a commandé des leurres pour la pêche. Quand il ouvre le carton, Roland découvre une robe très colorée ! Il comprend alors que Wendy lui a remis le mauvais colis… Quand Mirta arrive elle balance « Si tu comptes te faire pardonner le coup du dératiseur en m’offrant une robe et bien tu peux la remballer ». Roland affirme n’avoir envoyé personne dans son hôtel. Mirta est persuadé qu’il a fait venir un professionnel pour faire fuir Irénée. Roland jure être innocent. Mirta ne le croit pas… 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin