Nadège Beausson-Diagne (Sarah) « Je ne suis pas fan de Plus belle la vie »

 

Nadège Beausson-Diagne (Sarah) « Je ne suis pas fan de Plus belle la vie »

12 / 07 / 2014

Plus belle la vie

Virée de Plus belle la vieNadège Beausson-Diagne qui interprète le personnage de Sarah Douala, s’est exprimée dans une longue interview réalisée par le site Non Stop People.

Quand le journaliste lui demande « Comment expliquez-vous que l’on ne vous ai prévenu que 3 semaines avant le tournage de votre dernier épisode que vous ne feriez plus partie de Plus belle la vie ? » la comédienne répond « Déjà on me l’a dit parce que je l’ai demandé… Et je ne l’explique pas. Officiellement on m’a dit que le producteur devait me le dire depuis longtemps et qu’il avait oublié… (Rires) Vaut mieux en rire ! Je ne suis pas en guerre, j’ai juste dit ce que j’avais à dire, parce que c’est un respect pour le public, les gens qui me soutiennent, et c’est un respect que je me devais à moi-même : Ne pas faire de raccourcis. J’aime dire les choses, et rétablir la vérité. Peut-être que eux sont en colère, pas moi ».

 

Nadège Beausson-Diagne avoue « Ça fait longtemps que je ne regarde plus Plus belle la vie. Je suis pas une fan de la série à la base. Et puis je ne sais pas, je ne suis pas fan de ce qu’écrivent les scénaristes ».

La comédienne n’est pas non plus curieuse de l’allure de la succession qui sera prise par Valentine Atlan. Elle explique « Je ne suis pas maso. C’est-à-dire qu’ils me virent, ils ne me le disent pas, ils me font tourner avec la fille qui me remplace : Non je ne vais pas regarder ! J’ai plein de choses à faire dans la vie ».

Dans une interview accordée au magazine Télé Star la production de Plus belle la vie a dit qu’elle pourrait faire revenir le personnage de Sarah Douala d’ici quelques mois. « Ouais c’est bien » balance Nadège Beausson-Diagne suite à ça. Si Telfrance venait à la contacter la comédienne ne sait pas quelle sera sa réaction. « Ils étaient obligés de se défendre et leur défense, c’est qu’ils m’avaient prévenue. Donc je pense que je suis Alzheimer, comme mon agent, mes amis… Je verrai, j’ai le même numéro de téléphone, on verra s’ils appellent » lâche-t-elle.

Lorsque le journaliste demande « Donc selon-vous, ils ont dit ça par politesse ? » l’actrice réplique « Non peut-être qu’ils le pensent,  mais  ils ont aussi dit qu’ils m’avaient prévenue donc bon… ».

Au cours de l’entretien, Nadège Beausson-Diagne, qui sera au casting de la série de TF1 Pep’s à partir du 14 juillet prochain se confie sur ce nouveau projet. Elle interprète ici « Catherine Paillard, folle, marante, proviseur sexy, glamour qui aurait pu jouer dans Mad Men mais qui, au niveau de l’humour, la dureté, la perversité, est proche du Docteur House. C’est un personnage autoritaire mais drôle qui n’a rien à voir avec Sara Douala. Douala, j’ai essayé de lui insuffler de la folie. Au début elle était trop rigide, je trouvais que c’était vraiment caricatural. Souvent, c’est comme ça : Les scénaristes ne nous connaissent pas et puis, forcément, ils voient qui on est et ça suscite des envies chez eux. Et puis je suis une impertinente, je réécrivais plein de texte, mais  je n’étais pas la seule. Là pour le coup, pour Pep’s, c’était hyper bien calibré, écrit, précis, et puis c’est des sketches donc c’est pas du tout le même format ».

Nadège Beausson-Diagne qui se voit souvent confier des rôles de femmes autoritaires annonce « J’ai l’impression qu’en France, les rôles de femmes intéressantes c’est souvent autour de l’autorité, sinon c’est des fausses jeunes premières un peu niaises. C’est plus intéressant de jouer une femme de caractère. Je pense que j’ai une autorité naturelle (Rires). C’est naturel, et ça c’est surtout en télé. J’ai joué des rôles qui n’avaient rien à voir avec ça ».

Pour l’heure, elle ne sait pas si elle sera au casting de la deuxième saison de Pep’s. « J’espère, on ne sait pas pour l’instant. Faut croiser les doigts et allumer les bougies… » souligne-t-elle.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin