Sarah se réveille dans la cellule de son propre commissariat

 

Sarah se réveille dans la cellule de son propre commissariat

08 / 07 / 2014

Plus belle la vie

Sarah se réveille dans la cellule de son propre commissariat. Le soir du 14 juillet elle a été danser au bal des pompiers. La commissaire a discuté avec des gens et a bu. Mais elle ne sait pas pourquoi elle est enfermée au poste. Elle demande à Jean-François d’en parler à personne. Elle a pas envie d’avoir honte. Jean-François lui propose d’aller acheter des croissants pour accompagner son café. Sarah lui demande d’apporter plutôt un éthylotest.

Au bar du Mistral Sarah confie à Thomas qu’à 8 heures du matin elle avait 1 gramme d’alcool à l’éthylotest. « C’est un bon niveau » lâche le mari de Thomas. « J’ai dormi 4 heures ça veut dire que hier soir j’étais à 2 grammes » ajoute la commissaire. Entre son départ du bal des pompiers et son réveil au commissariat, Sarah a un trou de mémoire. Thomas lui apprend « Tu as débarqué ici à minuit en hurlant que tu voulais faire l’amour ». En panique, Sarah lâche « Oh non ». Thomas indique « Je pense que tous les hommes du quartier sont au courant maintenant ». Le serveur annonce à Sarah qu’il n’a pas téléphoné aux flics. Il a laissé repartir Sarah dans son état puisque lorsqu’il a refusé de la servir cette dernière l’a traité de « gonzesse ». Thomas ne voulait pas se disputer avec elle… Quand Sarah interroge Thomas pour savoir ce qu’elle a fait ensuite, il lui indique qu’elle s’est rendue chez Benoît. « Dit moi qu’il n’était pas là et que je suis repartie chez moi ? » demande Sarah.

Sarah débarque à l’appartement Cassagne pour voir Benoît. Ce dernier apprend à son ex-femme que la veille elle était complètement éméchée. Il ajoute qu’elle a même tenté de lui arracher son t-shirt pendant qu’il lui faisait un café. Benoît explique à Sarah qu’il a ensuite été obligé de la raccompagner chez elle avant de revenir chez lui vers 2 heures du matin… Sarah ne comprend toujours pas pourquoi elle s’est réveillée en cellule de dégrisement… 

Dans la cuisine du commissariat, Jean-François a quelque chose d’un peu délicat à demander à Samia. « C’est au sujet des caméras de vidéo surveillance du commissariat » dit-il avant d’ajouter « Il faudrait supprimer la tranche de 5 à 7 heures du matin de la caméra qui est sur la cours et de celle sur l’entrée ». Samia n’a pas le droit de faire ça. Jean-François lâche que c’est une demande de Sarah. « La commissaire me demande de faire un truc illégal ? » s’étonne la femme de Jean-Paul. « Non, elle demande rien. En fait c’est moi. Elle est arrivée au commissariat à l’aube, elle était complètement bourrée » confie-t-il. Le brigadier Leroux demande à Samia de garder cette histoire secrète… 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin