Une surveillance policière installée au Lycée

 

Une surveillance policière installée au Lycée

30 / 05 / 2014

Plus belle la vie

A l’appartement Malkavian, Patrick remet à Seta quelques documents récupérés au Lycée Vincent Scotto où l’exposé de Jonas a pris feu. Seta retrouve la photo de son grand-père à moitié détruite. Jonas s’excuse auprès de sa grand-mère. Il regrette d’avoir utilisé les papiers sans faire des photocopies. Seta sait très bien que ce n’est pas de la faute de Jonas. Ce dernier questionne Patrick pour savoir si son enquête avance. « On a un suspect. Il a un mobile, pas d’alibi » dit le commandant Nebout. Jonas demande « C’est Saïd, c’est ça ? ». Patrick confirme que c’est le cas. Toutefois il apprend à Jonas que Saïd nie.

Le père de Valentin est embêté car il n’a pas de preuves contre Saïd et aucuns témoins présents au moment de l’incendie. Patrick explique que si Saïd est responsable, il a agi seul… Seta comprend que pour l’heure personne ne sera puni… « Si on a pas d’éléments nouveaux, l’enquête en restera là, oui » annonce Patrick. Jonas confie à Patrick ne pas avoir de bons rapports avec Saïd qui pense que tous les Français ne l’aiment pas simplement parce qu’il est arabe. Le commandant Nebout qui a consulté le dossier scolaire de Saïd sait désormais que c’est un élève convenable. Il ne sait pas pourquoi l’adolescent cherche désormais à avoir des problèmes… Patrick apprend à Jonas et Seta qu’une surveillance policière est installée au Lycée jusqu’à ce que le coupable soit retrouvé… Seta dit qu’aujourd’hui les jeunes n’ont même plus peur de l’uniforme…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin