Thomas et Gabriel au coeur d'un trafic d'enfants ?

 

Thomas et Gabriel au coeur d’un trafic d’enfants ?

16 / 05 / 2014

Plus belle la vie

Quand Gabriel sort de sa chambre Thomas, qui est installé devant son ordinateur lui lance « J’ai trouvé des trucs intéressants sur la filière d’adoption dont m’a parlé Antoine ». Il lui apprend que son contact aux Etats-Unis est un avocat qui a monté cette association assez connue qui s’occupe des femmes enceintes qui ne peuvent pas élever leurs enfants. L’organisme trouve alors des familles aux petits. Gabriel sait bien que c’est payant.

Thomas répond qu’effectivement il y a des frais de dossier. Le serveur explique qu’ils devront se déplacer à San Diego. Thomas décide de vérifier les passeports et visas dès maintenant… Gabriel aimerait aller prendre un verre avec Antoine pour connaître son histoire… Thomas prend lui téléphone dans la foulée…

Lorsqu’il est au bar du Mistral, Thomas parle du concept de l’association avec Roland. Il explique qu’il pourra connaître l’origine de l’enfant, choisir le sexe et même rencontrer sa maman. Roland trouve que ce système correspond à celui des mères porteuses. D’après Thomas, les femmes qui vont dans cette association sont déjà enceintes et savent qu’elles n’auront pas les moyens d’élever leurs enfants. Coralie qui entend la conversation balance à Thomas « Tu vas acheter un enfant ! ». Thomas ne voit pas les choses comme ça. Coralie est persuadée que la plupart des femmes vendent leurs bébés simplement pour l’argent. Thomas n’avait pas vu ça comme ça… Coralie lui casse le moral… Toutefois, il comprend qu’elle a raison et que le trafic d’enfant existe…

Thomas et Gabriel retrouvent Antoine dans un bar. Thomas trouve que c’est gentil de la part d’Antoine de prendre du temps pour l’aider dans ses démarches. Gabriel ne cesse de poser des questions à Antoine. Ce dernier dit que sa fille Marjane est française. Il ajoute avoir du attendre un an pour obtenir ses papiers. Antoine annonce à Thomas et Gabriel qu’ils vont devoir donner de l’argent pour avoir leur enfant…  « Mais ça on s’en fou. L’essentiel c’est de pouvoir réaliser le rêve d’une vie » lâche Antoine. « A condition de ne pas cautionner une filière qui pousserait les femmes à vendre leurs bébés » souligne Thomas… 

Antoine jure à Thomas et Gabriel que personne n’a poussé la mère porteuse de Marjane à l’abandonner. Il explique que cette femme s’est retrouvée veuve avec trois enfants quand son mari a été tué dans une fusillade. Gabriel est persuadé que quoi qu’il en soit, ça doit être un déchirement de laisser son bébé… « Chaque abandon cache un drame humain » reconnaît Antoine. Gabriel et Thomas sont méfiants. Antoine affirme que l’association ne fait pas de trafic d’enfants. Il jure que l’avocat est transparent sur tout… 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin