La descente aux enfers de Stéphane

 

La descente aux enfers de Stéphane

15 / 04 / 2014

Plus belle la vie

Jean-Paul et Françoise interrogent Stéphane au commissariat. « Vous êtes séparé de votre femme depuis six ans et d’après le juge vous avez la garde de votre fille un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires » lâche le mari de Samia. Stéphane dit, qu’en théorie, c’est ça. « Alors comment vous expliquez que votre fille refuse de vous voir en ce moment ? ». Stéphane explique que Magalie monte Zoé contre lui. Françoise essaie de savoir si Stéphane a déjà eu des gestes à connotation sexuelle envers sa fille. « Quoi ? Elle n’a pas pu dire ça ? C’est pas possible ! » dit-il.

Jean-Paul demande à Stéphane si c’est vrai qu’il reste en slip chez lui et qu’il reçoit de nombreuses femmes dans son appartement. Stéphane reconnaît que c’est le cas. En revanche, il affirme n’avoir jamais demandé à sa fille d’avoir un massage et de regarder un film porno ensemble. « Je ne sais pas d’où vous sortez cette histoire, mais ma fille n’a pas pu dire ça ». Jean-Paul annonce à Stéphane qu’une confrontation entre eux est prévue. Il lui conseille de prendre un avocat. Stéphane affirme que ce n’est pas la peine car « il n’a rien fait ». 

Françoise demande à Zoé dire la vérité devant son père. Zoé dit que Stéphane lui a fait remarquer un film porno. Stéphane essaie de savoir pourquoi elle dit ça, car il risque d’avoir de sérieux problèmes. Zoé se met à hurler sur son papa qui fond en larmes… « Pourquoi tu dis ça Zoé ? » demande l’infirmier qui est ensuite placé en garde à vue… 

Après l’interrogatoire, Magalie vient récupérer sa fille. Céline lui apprend que Zoé a été très courageuse malgré les tentatives de déstabilisation de Stéphane. Zoé affirme qu’elle ne souhaite plus jamais revoir son père. Magalie promet de la soutenir. Céline dit qu’elle ne laissera plus Stéphane lui faire du mal. L’avocate explique cependant que d’ici le procès de Stéphane il y aura d’autres rencontres avec Stéphane… 

Un peu plus tard au commissariat, Stéphane se retrouve une nouvelle fois en salle d’interrogatoire. La police a perquisitionné son appartement et a retrouvé des DVD pornos, des revues ou encore des sextoys. « Ce n’est pas parce que j’aime le cul que ça fait de moi un père incestueux » affirme Stéphane. Françoise qui a fouillé dans l’histoire de l’ordinateur de Stéphane, sait qu’il visite des sites sexy tous les jours. Elle comprend que l’homme a une addiction. Quoi qu’il en soit, Stéphane jure être un « père normal »…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin