Stéphane couche avec les infirmières de l'hôpital

 

Stéphane couche avec les infirmières de l’hôpital

31 / 03 / 2014

Plus belle la vie

Babeth constate qu’il y a une tâche sur le mur d’une chambre à l’hôpital. Elle en parle à Jeanne. La directrice de l’établissement accepte de faire des recherches au plus vite pour savoir s’il y a une fuite. Jeanne retrouve l’emballage d’un préservatif sur le sol. Elle comprend que le personnel fait l’amour pendant les heures de boulot.

Babeth dit que c’est normal que certains décompressent. Elles ajoutent que les gens font ce qui peuvent pour supporter la pression. Babeth explique à Jeanne que lorsqu’elle était à Paris il y avait un chirurgien qui avait besoin de faire l’amour avant chaque opération… « En tout cas ici ça ne sera pas comme ça ! » répond Jeanne. 

Babeth, Gabriel, Stéphane et Clara (le personnel de l’hôpital) se retrouvent pour une réunion. Le docteur Riva annonce à ses collègues que Jeanne ne souhaite pas qu’ils fassent l’amour dans son établissement. Stéphane affirme que cela ne perturbe pas leur travail car la moyenne d’un rapport sexuel est de « 4 minutes ». Babeth demande « Tu es sérieux là ? ». Stéphane réplique « Oui ». Babeth réplique « Mince, c’est triste ». Stéphane dit « Après on s’étonne que les femmes ne soient pas heureuses ». Gabriel demande à ses collègues de ne pas laisser traîner les emballages de préservatifs dans les chambres… 

Quand Babeth se retrouve seule avec Stéphane devant l’hôpital, en rigolant, elle le questionne pour savoir si c’est lui qui fait l’amour… Elle lui rappelle que tous les deux, ont passé un moment ensemble il y a quelques mois en salle de consultation. « Tu me mets sur une île déserte avec Nabilla, j’y touche pas ! » affirme l’infirmier. Pourtant, Babeth a reconnu la marque de préservatifs utilisée par son collègue… « Bon ok, de temps en temps, je décompresse » avoue Stéphane. Babeth lui conseille de faire attention pour ne pas se faire choper par Jeanne…

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin