Nathan se fait piéger

 

Nathan se fait piéger

21 / 02 / 2014

Plus belle la vie

Quand Guillaume se réveille, Nathan – qui est visiblement en pleine forme ! – l’invite à s’installer à table pour prendre du café et des croissants. Nathan a en effet préparé le petit-déjeuner pour son père et lui. Guillaume s’étonne de voir son fils si énergique du jour au lendemain. Nathan, qui a discuté avec Guillaume de ses problèmes la veille, confie avoir été boosté par ses conseils.

Nathan dit qu’il que son histoire avec Sophie et son projet de création de maison d’accueil pour les parents d’enfants hospitalisés, c’est du passé. Il est bien décidé à passer à autre chose. Son objectif désormais ? Trouver un job ! Nathan qui a un Masters in Business Administration (MBA) a bien envie de travailler. Guillaume confie à Nathan que Vincent l’aurait engagé à Phénicie s’il avait pu… Nathan se prépare pour aller au Pôle Emploi, pour savoir ce qu’on peut lui proposer…

Nathan sort de son rendez-vous qui s’est mal passé. Il n’est pas assez expérimenté pour un poste à responsabilités et trop diplômé pour être stagiaire. Il a l’impression d’avoir perdu son temps à faire des études qui ne servent pas… Il discute avec Morel, un homme qui vient pour donner un job. Serge Morel, directeur de SNS (smoke no stress), une jeune entreprise en plein essor, souhaite publier une annonce mais il lui manque encore des documents… Ce dernier dit à Nathan qu’il ne faut pas voir les choses comme ça. Comme Nathan est jeune, il pense qu’il va rebondir. Cependant pour Serge, le fils de Guillaume ne doit pas compter sur Pôle Emploi. « Vous ne cherchez pas un cadre commercial bilingue par hasard ? » demande Nathan. Serge reconnaît que « ça peut l’intéresser ». Nathan explique avoir eu un diplôme aux Etats-Unis. Serge prend le CV de Nathan avant de lui proposer de poursuivre leur conversation autour d’un café… Serge constate que Nathan est jeune, dynamique, bilingue, avec une première expérience intéressante. C’est exactement le profil qu’il recherche. 

Serge lui parle de sa boîte dédiée à l’importation et l’exportation de cigarettes électroniques, un secteur en pleine expansion. Il dit être en contact avec l’un des plus gros fabriquants chinois qui pratique des prix très intéressants. Nathan comprend qu’il y a de bonnes marges à se faire en distribuant aux français… Mais, comme la concurrence est rude, Serge, dit qu’il lui faut un commercial ambitieux et réactif. L’objectif de Nathan ? Développer son réseau de distribution. Nathan trouve que ce poste est tentant « enfin ça dépend à quel prix ». Serge est honnête avec lui. « Vous et moi on démarre ensemble, on est à égalité. J’ai investi tout mon capital dans la société. Je n’aurai pas de quoi vous assurer un fixe, vous serez rémunéré exclusivement sur les commissions ». Nathan pense alors que ce n’est pas très motivant.

Serge explique pourtant que dans ce secteur tout va très vite. Le patron affirme que d’ici trois mois il pourra dégager pour Nathan un fixe de 2500 euros brut mensuel qu’il pourra doubler ou tripler avec les commissions. « Je ne sais pas. Travailler trois mois sans savoir ce que je vais gagner » dit Nathan. Serge pense que Nathan n’a rien à perdre en acceptant son offre comme il est au chômage… Serge lui montre alors le projet de contrat déjà préparé et lui propose de le lire ensemble. 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin