Après la mort d'Eric, Céline va-t-elle s'éloigner du clan Soriani ?

 

Après la mort d’Eric, Céline va-t-elle s’éloigner du clan Soriani ?

22 / 01 / 2014

Plus belle la vie

Frémont, qui est au bar du Mistral dit « Je vais dire une banalité, mais les voyous meurent rarement dans leur vie ». Pour Thomas, l’important à l’heure actuelle est de savoir comment aider Céline qui sombre dans la déprime suite à la mort d’Eric. Frémont est mal placé pour le faire. Il pense que Céline va plutôt se retourner vers son beau-père. Frémont dit que Céline n’est plus une femme indépendante… Thomas est inquiet. Pour lui, il ne faut pas que son amie reste chez les Soriani… Thomas souhaite lui proposer de s’installer chez lui… 

Mathieu, un proche de la famille Soriani, vient faire ses condoléances à Angelo. Ce dernier explique que son père a fait une erreur en venant à l’hôpital pour assister à l’échographie. Angelo souhaite continuer ses magouilles et a besoin de Mathieu pour qu’il l’aide. Comme il est fidèle et qu’il connaît les affaires des Soriani, Angelo dit qu’il est le meilleur pour remplacer Eric. Mathieu le remercie pour sa confiance. Angelo lui demande de faire comprendre au milieu que malgré la mort d’Eric, le clan Soriani est toujours solide. 

Gabriel conseille à Céline de remonter la pente au plus vite. Il pense que Céline devrait se faire aider par un psychologue. Frémont vient chercher sa fille qui accepte de vivre pendant quelques jours chez Thomas et Gabriel. Frémont décide de l’accompagner chez les Soriani pour qu’elle puisse récupérer ses affaires. Frémont lui demande une seule chose : de l’attendre à la porte, car il n’a pas envie de croiser Angelo. Céline propose qu’il l’attende à la porte… 

Céline fait ses valises. Angelo constate que Céline part de chez lui. L’avocate dit que c’est impossible pour elle de rester dans cette maison. Elle dit qu’elle est coupable de la mort d’Eric. Céline dit que c’est à cause d’elle qu’Eric s’est rendu à l’hôpital pour la première échographie de leur bébé… Angelo dit « Je n’ai plus que vous, ne m’abandonnez pas » avant d’ajouter « vous avez aimé mon fils, vous portez son enfant. Comment je pourrais vous en vouloir ? ».

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin