Une guerre des gangs pourrait éclater entre les Soriani et les Boutaled !

 

Une guerre des gangs pourrait éclater entre les Soriani et les Boutaled !

27 / 12 / 2013

Plus belle la vie

Au commissariat, Jean-Paul apporte à Sarah le rapport de la balistique (science qui a pour objet l’étude du mouvement des projectiles) suite à l’agression d’Angelo Soriani. Le constat ? Le tir a été fait avec un fusil de haute précision. Sarah Douala comprend que ça a été fait par un professionnel… Comme Angelo Soriani a été légèrement blessé, Jean-Paul pense que l’agresseur a peut-être fait exprès de viser simplement le bras, histoire de lui mettre un avertissement…

Sarah sait qu’officiellement Angelo Soriani n’est plus un parrain du milieu même si elle n’y croit pas beaucoup… Jean-Paul pense que l’homme donne des ordres certainement à Eric, son fils. Sarah cherche à savoir qui aurait envie de titiller le clan Soriani. Jean-Paul annonce à la commissaire que c’est peut-être les frères Boutaled, de jeunes nouveaux concurrents de la famille Soriani qui commencent à monter dans le trafic de drogue… Sarah trouve que c’est une bonne piste.

Plus belle la vie

Eric est avec son père dans sa magnifique villa. Angelo Soriani affirme que les seules personnes qui sont capables de s’attaquer à lui sont les frères Boutaled. Eric décide de riposter dès le soir-même mais Angelo ordonne à son fils d’être patient avant d’organiser une vengeance… Angelo Soriani mettre en place une nouvelle stratégie : la prudence. Eric admet qu’Angelo Soriani a raison… « Fils, c’est pas deux jeunes voyous qui vont déstabiliser les Soriani » lance l’ancien braqueur de banque. 

Jean-Paul et Patrick débarquent dans une cité pour interroger Amir Boutaled afin de savoir où il était la veille entre 15 et 17 heures. Le jeune homme affirme avoir passé l’après-midi au casino de la Ciotat avec son frère. « Bon ça suffit maintenant tu arrêtes de nous prendre pour des cons ! » dit le mari de Samia. Amir Boutaled assure cependant aux deux fils que sa famille n’est pas responsable des tirs sur Angelo Soriani.

Jean-Paul vérifie et confirme à Patrick que les frères Boutaled étaient bien au casino. Le commandant Nebout pense que les deux hommes ont pu donner l’ordre à un porte flingue de tirer sur Angelo Soriani. Jean-Paul avoue que c’est possible même si ce n’est pas possible de le prouver. Comme Jean-Paul vit à Marseille depuis plus longtemps que lui Patrick tente de savoir si un indict de son entourage ne pourrait pas les aider sur cette enquête… Jean-Paul sait que les Boutaled viennent de la cité des Forges. Le mari de Samia décide alors de contacter Karim qui habitait au même endroit plus jeune… 

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin