L'interview exclusive de Cindy Tempez : « Cécile est atta-chiante »

 

L’interview exclusive de Cindy Tempez : « Cécile est atta-chiante »

06 / 02 / 2013

2301381958.3.jpgLa comédienne Cindy Tempez incarne à l’écran le personnage de Cécile dans Plus belle la vie depuis le 18 décembre 2012. Après une formation au Cours Simon et au Cours Florent notamment, Cindy démarre sa carrière dans la troupe de Robert Hossein dans les années 2000. Au théâtre toujours, à Paris, elle interprète différents personnages dans plusieurs pièces classiques du répertoire. On la voit dans de nombreux petits rôles au cinéma et à la télévision. Enfin, elle prête souvent sa voix a des actrices étrangères dans la version française de séries TV ou long-métrages au cinéma (cf Camilla Belle dans Terreur sur la ligne de Simon West, Zoé Cazan dans Noces rebelles de Sam Mendes, ou plus dernièrement Kelly Reilly dans Flight de Robert Zemeckis, etc). Parallèlement à sa carrière de comédienne, Cindy a également travaillé pendant de nombreuses années en tant qu’assistante de production auprès des cinéastes Alexandre Arcady et Diane Kurys, ainsi que sur de nombreux films produits et distribués par Europacorp, le studio de Luc Besson. Elle revient pour vous sur son aventure mistralienne…

Bonjour Cindy. Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions. Dans la série Plus belle la vie, vous interprétez Cécile. Que pensez-vous de ce personnage ?

Bonjour, merci à vous. Je dirais que Cécile est « atta-chiante » ;). Au début on « adore la détester », avant de la trouver progressivement « délicieusement insupportable ».

Au fil des épisodes, j’espère qu’elle vous surprendra, qu’elle vous amusera, et que vous vous y attacherez, tout comme moi je l’ai fait ces dernières semaines. On a tous dans notre entourage des gens qui nous exaspèrent, autant qu’on les aime. Cécile est de ceux-là :).

Ressemblez-vous à votre personnage ?

Fondamentalement non. C’est un rôle de composition. Contrairement à Cécile qui est sur la défensive, et relativement égocentrique, je suis plutôt joviale, et ouverte aux autres. J’ai un caractère bien plus doux qu’elle. J’ajoute que je n’ai rien contre la province, ni contre vous messieurs, promis ! 🙂

Quelle facette de Cécile vous plait le plus ? Et celle que vous aimez le moins ?

Je n’aime pas son aigreur, et le mépris qu’elle affiche au début pour Marseille, et la province en général, bien que ce soit très drôle à jouer. Cécile est une « chochotte », une râleuse chronique…comme beaucoup, elle a peur du changement, et de ce qu’elle ne connait pas…

En revanche, j’aime son humour, et son ironie. Ses sarcasmes me font rire. Elle est franche, cash, et décomplexée… Elle est drôle parce qu’elle ose exprimer ce que les autres pensent souvent tout bas… Elle met souvent les pieds dans le plat, et manque de délicatesse, mais elle révèle quelques vérités. Parfois on se rendra compte qu’elle avait raison, et qu’on aurait dû l’écouter… Cécile n’est pas méchante : elle a un bon fond… juste un problème de forme 🙂

J’aime son caractère entier aussi… Cécile : elle t’aime, ou elle ne t’aime pas. Elle ne connait pas le juste milieu, ni l’hypocrisie. Elle ne s’embarrasse pas avec la politesse et les convenances. En revanche, quand elle aime, elle aime. On le voit bien avec Mélanie, pour qui elle voue une amitié fidèle, sincère, et grandissante, et qu’elle ne lâchera jamais, même dans l’adversité…

Elle est intelligente et forte. Elle ne geint pas, elle agit. Elle est vive, et pleine d’énergie. Elle a une personnalité affirmée, et un caractère bien trempé. C’est une battante, et j’aime ça.

Enfin, Cécile m’amuse car je la trouve remplie de paradoxes : elle dit détester « la province et les provinciaux » mais s’attache très vite à Roland et Mélanie ; elle dit détester les hommes et trouver les histoires d’amour niaises mais lit en cachette un roman dont le titre est « Love »…je suis persuadée que derrière sa « grande gueule » se cache un cœur de midinette…

Comment voudriez-vous voir évoluer votre personnage dans les prochaines semaines ?

Cécile ne s’est pas encore entièrement dévoilée, elle s’ouvre tout juste, et nous livre petit à petit ses fêlures. On sait très peu de choses encore sur elle, et sur son histoire. Donc tout est ouvert…je fais confiance aux scénaristes pour nous étonner. Après avoir répété que les hommes étaient des « porcs », finira-t’elle par en trouver un qui lui fera changer d’avis ? 🙂

Vous êtes dans la série depuis quelques semaines maintenant. Aimeriez-vous rester définitivement dans la série ?

Il n’y a jamais rien de définitif dans notre métier… mais j’espère rester suffisamment longtemps dans le programme, oui bien sûr, pour faire vivre à Cécile de palpitantes aventures au Mistral. Je prends beaucoup de plaisir à travailler avec les équipes de la série qui allient rigueur, professionnalisme, et bonne humeur ! Enfin, grâce à « Plus Belle La Vie », je découvre la ville de Marseille, et je suis plutôt bien tombée avec Marseille 2013 ! 🙂

Vous souvenez-vous de votre première journée de tournage à Marseille, sur Plus belle la vie ? Vos impressions ?

Oh que oui je m’en rappelle 🙂 Ce qui est difficile dans « Plus Belle La Vie » c’est que vous devez intégrer très rapidement une équipe et un programme qui fonctionnent depuis 9 ans… en quelque sorte, vous devez sauter dans un train déjà en marche, et pas n’importe quel train… : un TGV ! J Car le rythme est soutenu, nous tournons très vite. Mais toute l’équipe a été très chaleureuse et bienveillante avec moi, et j’ai vite trouvé mes marques.

Avec qui vous entendez-vous le mieux sur le tournage ?

Je m’entends sincèrement bien avec tout le monde, et je découvre chaque jour des gens intéressants car les équipes techniques notamment changent chaque semaine. Côté acteurs, j’ai beaucoup d’affection et d’amitié pour ma principale partenaire de jeu à ce jour, Laetitia Milot, qui est une comédienne très généreuse.

En dehors de votre personnage dans PBLV, quel personnage aimeriez-vous interpréter ? (au théâtre, au cinéma…)

On m’a souvent dit que j’avais un physique « rétro » intéressant pour jouer dans des films ou séries d’époque, dans des fictions en costumes, des reconstitutions historiques…J’adorerais, car le passé me fascine…

Quel a été votre parcours avant d’arriver sur Plus belle la vie ?

J’ai suivi des cours de théâtre de l’âge de 10 à 20 ans environ, dans un conservatoire en banlieue parisienne, puis au Cours Simon, au Cours Florent etc à Paris. Parallèlement, j’ai continué mes études à la fac en Histoire et en Lettres. Très vite, j’ai travaillé en tant que comédienne, au théâtre, dans la troupe de Robert HOSSEIN notamment. J’ai eu également la chance d’incarner pendant plus d’un an le rôle de Marianne dans « Les Caprices de Marianne » de Musset au Théâtre des Cinq Diamants à Paris. J’ai beaucoup pratiqué le doublage, c’est-à-dire le fait de prêter ma voix dans la version française de programmes étrangers (séries ou long-métrages de fiction). J’ai participé à quelques tournages (Sagan de Diane Kurys par exemple). Enfin j’ai travaillé également pendant de nombreuses années en tant qu’assistante de production dans le cinéma.

Qu’est ce qui vous a donné envie de faire ce métier ?

C’est le fait d’aimer raconter des histoires…Je trouve souvent le réel brutal. J’aime la fiction. J’ai besoin de m’évader, et d’embarquer les autres avec moi  J. Très jeune, je me réfugiais déjà dans l’art et dans les livres. En cette période de crises, je crois que les artistes ont plus que jamais un rôle à jouer dans notre société : questionner, interpeller, alerter, mais surtout divertir, et aider les gens à cultiver leur imaginaire, leur créativité, et leur fantaisie, pour ne pas céder à la morosité ambiante liée à l’actualité.

Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

J’aime raconter l’Homme, dans tout ce qu’il a de complexe et fascinant. J’aime explorer toute la palette d’émotions dont nous bénéficions mais dont nous n’osons pas toujours nous servir dans la vraie vie, en particulier les plus extrêmes, les plus folles. Enfin et surtout, notre métier est fait de rencontres et d’aventures humaines et c’est en cela qu’il est si enrichissant. J’aime la notion de projets et de travail d’équipes.

Qu’est ce que vous a apporté Plus belle la vie ?

C’est une formidable aventure que je recommande à tous les jeunes comédiens.

Elle permet de tourner beaucoup, puisqu’il s’agit d’un programme quotidien, et d’acquérir donc une belle expérience de plateau, des réflexes, et une grande capacité d’adaptation puisque nous tournons avec des réalisateurs différents chaque semaine, parfois en studio, parfois en extérieur dans les rues de Marseille.

Avec ce programme, nous abordons tous les genres et tous les registres (la comédie, le drame, le policier, la chronique…), c’est très excitant et très formateur.

Il est jouissif également pour un acteur de pouvoir faire évoluer un personnage ainsi dans le temps…

Enfin et surtout, cette série à succès permet aux jeunes acteurs que nous sommes, de rencontrer le public, et c’est plutôt chouette !

Que pensez-vous de la série ? Quelle est votre opinion ? La regardez-vous à la télévision ?

Je suis fière de faire partie de ce programme populaire et familial qui défend des valeurs dans lesquelles je crois : la diversité, la tolérance, apprendre à bien vivre ensemble malgré nos différences. Je trouve la forme divertissante, et les personnages attachants. Oui, je regarde la série, et je la regardais bien avant de postuler J.

Qu’est-ce qui vous plait le plus : le théâtre, le cinéma, ou la télévision ?

J’ai eu la chance jusqu’à présent de naviguer dans toutes les eaux… : le doublage, le théâtre, le cinéma, la télévision. J’aimerais continuer à pouvoir m’exprimer dans ces différents univers car ils m’apportent tous des joies et des satisfactions différentes. Je voudrais gagner la liberté de pouvoir travailler dans la durée sur ces différents supports, sans me laisser enfermer dans une seule case. En France, il existe encore certains préjugés à ce sujet dans le métier, mais les mentalités changent peu à peu, les frontières se floutent progressivement, j’ai confiance. De plus en plus de comédiens parviennent à imposer cette diversité. A nous de percer les lignes ! 🙂

Pour finir, avez-vous un message à transmettre à vos fans ainsi qu’aux visiteurs du site ?

Merci de votre fidélité au programme, et pour tous vos gentils petits mots qui nous portent, et nous touchent.

Et aussi…

  • Votre plat préféré : J’ai des origines italiennes du côté de ma maman…rien ne vaut un bon plat de pâtes…al dente ! 🙂
  • Le ou les objet(s) dont vous ne vous séparez jamais : C’est très générationnel…mon smartphone ! J
  • Votre ville préférée : Paris…(et oui comme Cécile) pour sa richesse culturelle ; bien qu’il me manque le soleil de Marseille !
  • Votre plus beau voyage : La vie…c’est un beau voyage, non ?…même s’il y’a des étapes plus belles que d’autres…et qu’on avance sans guide du routard !
  • Une passion : La fiction : le théâtre, le cinéma, la littérature…
  • Vos loisirs : Depuis peu le bowling, et la zumba ! Idéal les filles pour se muscler en s’amusant ! 🙂 Sinon j’aime alterner entre une vie très citadine en semaine faites de sorties en tout genre, et retrouver un environnement plus naturel le week-end avec de belles ballades en forêt par exemple.
  • Votre petite manie : Les textos, j’en abuse…j’en envoie beaucoup trop…je sur-communique !!! 🙂
  • Votre jeu de société préféré : C’est pas très moderne, c’est mon côté « rétro » : le tarot 🙂
  • Votre chanteur préféré : Ce sont des chanteuses, et c’est encore rétro : Barbara, et Piaf. Dans un autre genre, j’ai été élevée au son de Mickael Jackson car mes parents étaient fans ! 🙂
  • Votre pêché mignon : Le chocolat…
  • Votre lieu préféré : Chez mes parents, dans la maison familiale.
  • Votre ou vos films préférés : Les films de Nadine Labaki… « Caramel » un film de femme sur les femmes, je vous le recommande ; dans un autre genre, « Rosemary’s baby » de Roman Polanski pour frissonner ; et pour s’évader, presque tous les films de Tim Burton…fantastiques et poétiques !
  • Votre couleur préférée : Le bleu…
  • Votre boisson préférée : Mes partenaires de jeu sur la série se moquent de moi parce que je carbure en ce moment au jus d’abricot…allez savoir pourquoi…
  • Votre devise : « L’imagination est plus importante que le savoir » Einstein, et « On ne va jamais aussi loin que lorsque l’on ne sait pas où l’on va » Christophe Colomb.
  • Votre mot récurrent : J’espère…
  • Votre parfum préféré : Heu…encore le chocolat je crois bien…
  • Votre plus grande joie : Les moments partagés avec les miens.
  • Votre angoisse : Le temps qui passe…il passe beaucoup trop vite !!!
  • Votre homme politique préféré : Les artistes sont mes hommes politiques préférés…
  • Votre livre préféré : Moi aussi j’ai un cœur de midinette : « Autant en emporte le vent »… 🙂


© Interview exclusive

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin