Fabienne Carat a fait escale trois jours à Beaune à l'occasion du Festival international du film policier

 

Fabienne Carat a fait escale trois jours à Beaune à l’occasion du Festival international du film policier

02 / 04 / 2012

107788518.jpgFabienne Carat alias Samia dans Plus belle la vie était présente au Festival de Beaune le week-end dernier avec son compagnon à la ville. L’occasion pour nos confrères de http://www.bienpublic.com d’interviewer la comédienne.

Vous êtes arrivée à Beaune vendredi, mais vous ne faisiez pourtant pas partie de la liste des personnalités annoncées au festival. Une belle surprise pour tous vos fans, non ?

« Effectivement, mais si j’ai pu venir, c’est aussi parce que mon agenda le permettait. Je suis invitée sur ce festival par la chaîne 13 e Rue avec qui je prépare le lancement d’une nouvelle série, Chicago Code, qui sera diffusée à partir de mi-avril. En venant sur le festival, je pouvais ainsi parler de ce nouveau programme et en profiter aussi pour rencontrer le public. »

Votre présence se justifie aussi par le fait que vous incarnez le rôle d’un policier dans la série Plus belle la vie…

« Oui, c’est exact. C’est vrai qu’à bien y regarder, j’ai ma place sur ce genre de festival (rires). Plus sérieusement, il faut savoir que j’apprécie beaucoup le genre policier. C’est un style où il y a toujours des rebondissements et du suspense. Alors, quand on m’a proposé de participer à ce festival, j’ai tout de suite accepté, car j’avais ainsi l’opportunité de voir quelques films, mais surtout parce que je trouvais que cela collait bien à mon actualité. À travers le personnage de Samia, mais également par rapport à la nouvelle série que je vais présenter et pour laquelle je suis partie à Chicago. »

Vous allez rester trois jours en ville. Avez-vous déjà quelques projets ?

« Trois jours, c’est très court. Une petite promenade au centre-ville, quelques films au cinéma… Et ce sera déjà l’heure de repartir. Mais, contrairement à la majeure partie des visiteurs, ce sera sans bouteille de vin dans mes bagages. Pas parce que je n’aime pas le vin d’ici, mais simplement parce que je suis venue en train. »

Merci à nos confrères de Bienpublic.com pour l’extrait de l’interview.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin