Rebecca Hampton : La vie est plus belle dans le Sud

 

Rebecca Hampton : La vie est plus belle dans le Sud

22 / 03 / 2012

836056091.jpgCe mois-ci la belle Rebecca Hampton alias Céline Frémont dans Plus belle la vie est en couverture du magazine L’Impact. La comédienne parle de sa carrière, ses débuts avec Chantal Goya, Ad Productions, Plus belle la vie sans oublier le théâtre et le sidaction. Extrait.

Tu n’en a pas un peu marre après huit ans de vivre dans la peau de Céline Frémont ?

R-01.jpgEh bien non car je crois que mon rôle est celui qui a le plus évolué et je suis passée par tous les états, de joyeuse à dépressive, de femme mariée à homosexuelle, j’ai perdu mon jumeau, je veux reconquérir mon père, j’ai des problèmes avec ma mère,… Bref, je n’ai pas le temps de m’ennuyer. D’ailleurs, si je m’ennuyais, j’arrêterais. Tant que je m’amuse, je continue. Et puis, ce n’est qu’un rôle et même si je le joue avec sincérité pour être le plus crédible possible, sortie du studio, je passe à autre chose.

Ce tournage continu te donne-t-il le temps de faire autre chose ?

Biens-sûr, sinon ce serait vraiment insupportble ! De temps en temps, je laisse Céline à Marseille et je fais du théâtre. D’ailleurs depuis 2009, j’ai enchaîné deux pièces de théâtre : « Attache-moi au radiateur » avec Anthony Delon et « Le Chêne d’Allouville » avec Georges Beller. Ca fait 22 mois que je n’ai pas arrêté : je viens tourner puis je repars en tournée… Heureusement, la production est très conciliante. Du coup, ça fait 22 mois que je n’ai pas pris de vacances. Je fais quelques sauts à Paris pour voir ma mère, mon frère, mes nièces et mon doudou. Aussi je t’annonce que je pars en vacances pour un mois !

R-05.jpgOù ?

Ah, c’est un secret… En tout cas, dans un pays lointain, où l’on ne connaît pas PBLV !

Le cinéma ne fait pas beaucoup appel à toi ?

Ca, c’est très français. On est casé TV donc…

Comment gère-t-on un tel succès ?

C’est très facile. D’abord je vis à Marseille, donc je suis loin du show-biz et puis les gens sont vraiment gentils. Quelquefois c’est un peu gênant surtout dès qu’il y a un petit attroupement. J’ai peur de la foule alors je me préserve.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin