L'interview exclusive de Rachid Hafassa (2011)

 

L’interview exclusive de Rachid Hafassa (2011)

24 / 10 / 2011

549593071.jpgKarim, le père d’Abdel fait son grand retour au Mistral ! L’occasion de retrouver Rachid Hafassa, son interpréte, pour une nouvelle interview exclusive…

Bonjour Rachid. Merci de nous accorder une nouvelle interview. Après plusieurs mois d’absence, votre personnage Karim, le père d’Abdel, apparu pour la première fois le 22 avril 2009 revient ce jeudi 27 octobre 2011 dans Plus belle la vie et les téléspectateurs de la série sont ravis de vous retrouver ! Comment s’est organisé votre retour ?

Merci bonjour, mon personnage revient jeudi prochain le 27 octobre. Beh disons qu’ à la base je savais pas trop ce que pensaient les producteurs de la série de mon travail alors je ne savais pas du tout comment cela pouvait évoluer, puis j’ai appris que tout le monde de la production et en particulier  de la diffusion à France 3 appréciaient beaucoup ce que je fais. Alors quand ils m’ont demandé d’être libre pour une intrigue en octobre 2011, je n’ai pas accepté d’autres rôles pour attendre pblv. Je suis fidèle.

Depuis 2009, vous partez, puis, vous revenez le temps d’une intrigue,… Allez-vous désormais vous « installer » au Mistral où votre personnage est-il de nouveau amené à disparaître à la fin de cette nouvelle intrigue autour des Fedela ?

Je ne peux pas vous dévoiler l’intrigue, mais sachez que c’est super ce qui ce passe avec mon personnage. Franchement les auteurs on écrit une intrigue digne des grands rôles de cinéma pour moi. Et je m’y connais en rôle… vous allez kiffer cette intrigue qui est très novatrice dans le genre.

Le personnage de Karim a changé depuis son arrivée. Il a désormais une vie de « couple » avec Elsa… Que pensez-vous de son évolution ?

Les auteurs écrivent très bien, et Karim sort de prison et il a du mal à se faire à la vie quotidienne ; et la vie de couple c’est le rêve mais la réalité prend le dessus rapidement comme dans la vie.

Après avoir passé trois années en prison, Karim sort enfin ! Cela signifie-t-il que les magouilles sont terminées pour lui ?

Karim est un gangster de Marseille de base, c’est très difficile pour lui d’échapper à son destin, même s’il aime son fils plus que tout et qu’il est prêt à tout pour Abdel. 

Avez-vous des points communs avec votre personnage ? 

Aucun je crois, j’ai une vie tellement plus calme grâce à Dieu. Mais je sais que ce genre de personnage dans la vie sont des gens extraordinaires avec des passés lourds à porter pour eux et leur famille. C’est tellement génial d’avoir la chance d’interpréter des rôles comme ça, loin de soi. Ça rassure sur sa propre vie.

Outre le tournage intense actuellement sur Plus belle la vie, avez-vous d’autres projets professionnels ?

Je vais commencer à répéter un monologue de B-M KOLTES après la fin de cette intrigue. Ca s’appelle « La Nuit Juste Avant Les Forets » pour Avignon 2012.

Avez-vous une petite anecdote à nous raconter qui a eu lieu sur le tournage de Plus belle la vie ?

Oui j’ai tourné une journée entière de 7h du mat à 7h du soir. A la fin j’étais mort de fatigue, vraiment nase nase nase… On me raccompagne à la gare St Charles, j’étais tellement content de rentrer chez moi à Cannes pour le week-end me reposer et apprendre mes autres textes pour la semaine d’après, et là… GREVE DES TRAINS. Je suis arrivé chez moi à 4h du matin… j’ai dormi 48h

Quels souvenirs gardez-vous des semaines de tournage à Marseille ?

Beaucoup de choses… que j’adore mon métier, fait avec et par des gens plus formidables les uns des autres.

Côté coulisses, avez-vous retrouvé l’ambiance que vous connaissiez déjà ? 

Bien sûr j’étais dans la même école de théâtre que Anne et Ludo (Luna et Benoit) j’ai l’impression qu’on est toujours en cours de théâtre… Quand on se parle de nos intrigues c’est comme avant quand on se croisait dans les couloirs de l’école de théâtre et qu’on se demandait « …et toi tu répètes quoi en ce moment ???… » maintenant c’est « …et toi c’est quoi ton intrigue ? ». On se croise sur les différents plateaux du studio de pblv comme on se croisait sur les différentes salles de répétitions à l’école. J’adore Anne Décis qu’est ce que j’aimerais jouer avec elle des scènes dans pblv… avec Ludo on a déjà eu l’intrigue prison.

Lors de notre précédente interview, vous nous disiez que vous êtes né à Cannes derrière le palais des festivals et que cela donnait des vocations. Y-a-t-il des acteurs qui vous ont influencé lorsque vous étiez enfant ?

Surtout Belmondo quand j’étais enfant et Lino Ventura à l’adolescence et tous les acteurs des années  70-80 Serraut, Jean Yann, Philippe Leotard avec qui j’ai eu la chance de jouer.

Vous souvenez-vous de votre tout premier rôle ?

Justement avec Jean Yann et Leotard. Ça calme quand tu commence avec eux. Tu te dis bon ben… la route va être longue… lol

Vous qui aimez les rencontres, quelles sont celles qui vous ont le plus marqué ?

Romane Borhinger au théâtre, ça a été une super partenaire (3 pièces et un film avec elle) on s’est perdu de vue mais je l’aime toujours autant.

Denis Lavant et Hans-Peter Cloos au théâtre un metteur en scène.

Jouer des personnages récurrents est-ce, pour vous, plutôt un avantage ou un inconvénient ?

C’est un gros avantage parce que tu peux vraiment ressentir le personnage à fond comme au théâtre alors que sur les unitaires c’est plus compliqué pour ressentir des trucs fort sur tes personnages.

Quel est votre film préféré ?

La grande illusion de Jean Renoir.

Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

Toujours acteur Inch’Allah en meilleur

Merci Rachid pour cette interview et à très bientôt sur le site de Plus belle la vie !

Propos recueillis par Pierre Giacometti

Octobre 2011 © http://www.pblv-plusbellelavie.fr.

Interview.pngRetrouvez son interview réalisée en 2009.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin