Laurent Kérusoré, parrain du Rallye Edgar 2011 à Vannes !

 

Laurent Kérusoré, parrain du Rallye Edgar 2011 à Vannes !

23 / 03 / 2011

1161334523.jpgLe Rallye Edgar s’est trouvé un parrain de choix. Le 10 avril prochain, Laurent Kérusoré, connu pour son rôle de Thomas dans Plus belle la vie, pourra mesurer sa cote de popularité au Parc du golfe de Vannes.

Après le Salon du livre en juin, vous voilà de retour à Vannes. Comment devient-on le parrain du Rallye Edgar ?

Vous savez, je suis un «petit Lu», né à Nantes. La Bretagne est une région que j’affectionne, j’y ai grandi. Mes parents vivent à Savenay (Loire-Atlantique), et ma grand-mère est à Brest. Je me rappelle très bien aller manger une glace ou une crêpe à Vannes au retour de la plage. Les organisateurs du Rallye Edgar m’ont fait cette proposition lors du Salon du livre, qui s’est super bien passé pour moi. Je ne suis pas contre les vieilles voitures: mon rêve est de conduire une Mustang des années 66 ou 67. S’il y en a une, je grimpe tout de suite dedans.

Comptez-vous rester un petit peu dans la région ?

Mon avion décollera de Marseille le dimanche, à 6h, je serai de retour le soir parce que je tourne tôt le lendemain. C’est un séjour express, mais c’est mieux que de rester glander à la maison devant un DVD! C’est de la promotion puisque c’est avant tout Thomas que l’on invite. Ce rôle me colle à la peau, il me plaît. Et il est aimé des Français: Thomas peut tout faire, il est excusé. Mais, si j’ai la même voix et le même corps, je n’ai pas sa patience.

Vous évoquez votre rôle dans la série. Comment se passe le tournage à Marseille ?

Nous avons six semaines d’avance sur la programmation à la télévision. Nous enregistrons du lundi au vendredi, plus les samedis au printemps qui seront diffusés en prime-time. Selon l’intrigue, les semaines peuvent être longues: lever à 6h, jusqu’à 19-20h. En même temps, on aime ça, on ne va pas se plaindre.

Vous êtes l’un des acteurs préférés de la série. Comment vivez-vous cette cote de sympathie ?

Pour moi, c’est une certaine notoriété, mais consommable parce que si la série s’arrête, je me donne deux ans pour ne plus être connu. Thomas est un produit que j’assume mais je me considère comme Laurent, qui a toujours voulu faire ce métier. Je le vis bien: ce n’est pas parce six millions de personnes vous regardent tous les soirs qu’il ne faut pas avoir la tête sur les épaules.

Avez-vous le temps pour d’autres projets ?

J’ai quand même réussi à écrire un bouquin l’année dernière, seul et en quelques semaines. J’ai aussi joué dans une pièce de théâtre. Là, j’ai un gros projet avec un ami compositeur (Didier Melaye), qui m’a entendu chanter il y a deux ans. On a enregistré trois titres dans un album auto-produit qui sortira fin mai ou début juin. Ça me fait super plaisir parce cela me permet de sortir de ma vie. Et puis, dans mon métier, il faut être polyvalent et savoir s’amuser avant tout. Je sais que je vais être critiqué. On va dire: «Celui-là, il est mieux derrière son bar». Mais je suis apte à me défendre.

Source : http://www.letelegramme.com.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin