Stéphane Hénon : Le beau gosse de la série se confie

 

Stéphane Hénon : Le beau gosse de la série se confie

22 / 02 / 2011

3295904196.jpgBoher ne devait faire qu’un passage dans Plus belle la vie. Pourtant, Stéphane Hénon, son interprète, est aujourd’hui le sex-symbol de la série. Pour le magazine Nous deux, Johana Lagunas a recontré le chouchou de ces dames, un beau gosse qui garde la tête froide…

Vous avez un succès fou aujourd’hui ! Devenir comédien, était-ce un rêve ?

Comme tous les gamins, je rêvais d’être un jour un héros, d’être Robin des bois et même Cyrano de Bergerac ! Je pense que tous les enfants s’imaginent comédiens à un moment donné… Adolescent, j’adorais la série Chéri-Bibi, où le personnage principal était assez sombre. J’ai aussi été fan de Patrick Dewaere.

Vous n’avez jamais peur de prendre la grosse tête ?

Je ne suis que comédien, je ne sauve pas des vies. C’est vrai que les gens me reconnaissent dans la rue, mais ce ne sont pas des fous furieux qui me sautent dessus pour m’arracher ma chemise, heureusement ! C’est un rapport plutôt familier, toujours sympathique. En fait, j’ai plutôt l’impression que ce sont des personnes que je croise dans ma ville ou dans mon village et qui viennent me dire bonjour. Je n’ai pas du tout la sensation d’être une vedette. Et puis, je suis lucide, je sais que le jour où je ne serai plus dans la série, on ne me reconnaitra plus. C’est le jeu… Ce n’est pas Stéphane Hénon que les gens aiment mais Plus belle la vie !

Que dit votre fille de votre popularité ?

On n’en parle jamais. Pour elle, c’est le travail de papa, un point c’est tout. Après, à l’école, je ne sais pas du tout comment ça se passe… On le vit très simplement, en tout cas.

Quels sont vos projets en dehors de Plus belle la vie ?

Il y a cette pièce, In Extremis, avec Fabienne Carat. Je participe aussi à la réalisation, voilà dix ans que je meurs d’envie de passer derrière la caméra, je m’y mets enfin… J’ai d’autre part commencé l’écriture de mon nouveau one-man-show avec Philippe Hodara avec qui j’avais déjà écrit mon premier spectacle D’habitude j’me marie pas. Mon frère sera à la mise en scène. On ne change pas une équipe qui gagne !

Cou-Step.jpgRetrouvez l’intégralité de l’interview dans le dernier numéro du magazine Nous deux.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin