Episode 1634, jeudi 13 janvier 2011.

 

Episode 1634, jeudi 13 janvier 2011.

12 / 01 / 2011


http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Teasers/FBFS-1634.wmv

347478425.jpg

Voir la galerie-photo.

Résumé de l’épisode :

Victoire explique à Rudy comment s’est passé la confrontation avec Sacha. Rudy ne comprend pas comment il a pu accuser Victoire même s’il était désemparé et qu’il s’est rétracté après. Victoire au contraire le comprend et le défend. Léo arrive et demande à Victoire de le suivre, il a un mandat d’amené contre elle. Céline dit à Sacha que l’arme a été retrouvée avec les empreintes de Victoire mais il continue de dire que c’est un coup monté et refuse de profiter de cela pour sortir de prison. Douala et Léo interrogent Victoire. Léo envisage que Lestournier était son amant, elle nie. L’interrogatoire est assez rude et Victoire finit par craquer, elle fond en larmes en affirmant ne pas être la coupable. Léo est avec Douala. Ils ne croient pas à la culpabilité de Victoire et se demandent qui voudrait la faire accuser. Rebecca est à l’hôpital. Rudy lui demande si sa séropositivité est liée à son ancienne toxicomanie. Elle confirme en disant qu’à l’époque elle en d’ailleurs beaucoup voulu à Luna et d’ailleurs elle lui en veut toujours. Jonas rend visite à Sacha. Il lui parle de l’arme retrouvée et demande s’il va encore rester là longtemps. Sacha n’en sait rien. Il prend des nouvelles de Rebecca. Jonas lui explique qu’elle ne va pas trop bien mais Sacha le rassure quand elle avait commencé sa tri-thérapie il y a un an et demi c’était pareil mais elle va aller mieux, il doit garder espoir. Jonas répond que ça serait plus facile s’il était là mais Sacha lui explique que dans sa tête il est près d’eux à chaque seconde. Toutefois quand Jonas lui demande s’il est toujours amoureux de Victoire, il reconnaît qu’elle compte beaucoup pour lui. Jonas aimerait savoir qui il choisirait entre elle et Rebecca. Sacha ne sait pas quoi répondre à part qu’ils sont une famille et qu’il ne les laissera jamais tomber. Rudy vient rapporter un livre à Guillaume, il en profite pour lui parler de Rebecca. Il la trouve bizarre. Il lui explique à quel point elle est mal et qu’elle rend Luna responsable. Luna ne sait pas qu’elle est séropositive et Rudy se demande si il devrait trahir le secret médical et lui en parler pour qu’elle se méfie de Rebecca. Guillaume ne comprend pas en quoi Rebecca pourrait être dangereuse. Rudy admet qu’il doit sans doute se faire un film. Rebecca s’excuse auprès de Luna des reproches qu’elle lui a faits. Elle l’invite à dîner pour le lendemain et affirme qu’elle est vraiment contente de l’avoir retrouvé.

Samia a repéré un homme la veille au bowling : elle fait des recherches sur lui et découvre qu’il est connu pour des paris cladestins. Douala dit alors qu’il faudrait aller voir au bowling et d’en parler à Boher. La descente va donc être organisée au bowling et l’établissement sera fermé si quelque chose est découvert ce qui arrange Samia et Boher car cela empêchera Abdel d’y traîner. Boher craint juste qu’Abdel s’y trouve lors de la descente. Abdel est au bowling, Elsa veut être sûre qu’il n’a pas séché le lycée pour venir, ce qu’il confirme. La veille, Karim l’a appelée pour l’engueuler car il ne veut pas que son fils manque les cours. Elsa s’excuse pour l’avoir jeté la veille mais elle ne peut pas se permettre d’avoir Samia et Boher sur le dos car elle n’organise pas que des parties de bowling dans l’établissement. Abdel voudrait savoir mais elle refuse de répondre, elle dit juste que ça rapporte pas mal à son père. Abdel reçoit un texto de Boher qui lui demande de venir déjeuner avec lui, Elsa lui conseille d’accepter. Après le déjeuner, Boher fait promettre à Abdel de ne pas se rendre au bowling aujourd’hui car une enquête a été ouverte sur Elsa. Il lui demande donc de se tenir à l’écart. Boher et Samia ne trouvent rien au bowling. Samia pense qu’Elsa a pu être prévenue de la descente. Au moment de partir, Elsa traite Samia de connasse et Boher en profite pour lui demander de les suivre au commissariat. Elsa remercie Abdel de l’avoir prévenue pour la descente. Il lui rend le sac contenant des livres de comptes et de paris, ainsi qu’un peu de cash, qu’il avait gardé pour elle. Abdel apprend que des paris clandestins sont organisés au bowling et que c’est son père qui en est à l’origine, elle, elle ne fait que gérer en son absence.

Alphonsine pense que si elle n’était pas arrivée à Marseille, Gilbert ne se serait pas fiancé avec Estelle. Il reconnaît que ça a peut-être accéléré les choses mais que c’est une bonne chose de toutes façons. Thomas arrive au Select pour apporter des petits déjeuners et Alpahonsine l’invite pour le repas de fiançailles de midi. Gilbert réplique qu’il ne le connaît pas assez bien pour l’inviter mais sa mère avait pourtant cru comprendre qu’il s’entendait très bien. Thomas tente alors de refuser en prétextant que son père a besoin de lui au bar mais Alphonsine propose alors d’aller le trouver. Selon elle, il faut au moins un ami de Gilbert présent à ce repas. Le repas de fiançailles a lieu. Tout le monde joue le jeu. Alphonsine dit que c’est un merveilleux bonheur pour des parents de vivre ça et s’adresse à Thomas en lui disant qu’hélas, lui, il ne pourra jamais offrir un tel bonheur aux siens. Gilbert défend Thomas. Alphonsine propose de faire un discours. Tout le monde comprend qu’elle est courant que tout n’est que mensonges. Elle quitte la table en disant qu’ils lui ont fait beaucoup de mal. Thomas voit Alphonsine quitter le Select et va lui parler mais elle ne veut pas. Elle rentre chez elle, elle se sent humiliée et déteste Thomas et tous ceux de son « espèce ». Thomas pense qu’elle devrait parler avec Gilbert car il a peur de la perdre. Elle ne comprend pas que son fils lui ai raconté autant de mensonges. Thomas lui explique que c’est parce qu’il avait peur de sa réaction quand elle saurait qu’il est homo. Elle répond qu’elle aurait préféré qu’il soit « normal » , tout le monde va se moquer de lui et d’elle dans le village. Thomas lui dit que ça devrait être moins dur d’assumer tout ça plutôt que de faire comme si son fils était mort mais elle n’est pas d’accord. Thomas lui demande d’aller voir Gilbert car il est malheureux mais elle réplique de ne pas inverser les rôles : c’est elle qui est malheureuse. Gilbert vient voir Thomas. Il n’a pas vu sa mère, il vaut mieux laisser passer un peu de temps. Thomas lui dit qu’il a merdé sur toute la ligne, il sait ce que sa mère pense des homos mais croit qu’étant son fils, il est le mieux placé pour la faire changer d’avis. Gilbert dit que Thomas ne comprend rien mais au contraire celui-ci pense bien comprendre :il a honte de lui et se déteste tellement qu’il est persuadé de ne pas pouvoir rendre sa mère heureuse. Thomas finit par lui demander de partir, il ne veut plus le voir.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin