L'interview exclusive de Jean-David Beroard.

 

L’interview exclusive de Jean-David Beroard.

14 / 11 / 2010

1778643753.jpgIl joue le personnage de Blaise dans Plus belle la vie. Découvrez l’interview exclusive de Jean-David Beroard, son interprète.

Dans la série « Plus belle la vie », vous interprétez Blaise. Que pensez-vous de ce personnage ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-1.mp3

C’est un personnage très intéressant car il y a une ligne de conduite que je ne dévoilerai pas mais qui est extrême et sans excuses. C’est un garçon qui n’a pas d’états d’âme. Il est passionné à sa manière on va dire et qui ne cherche pas d’excuses pour faire ce qu’il a à faire. C’est un personnage hyper intéressant à jouer.

Pouvez-vous nous en dire plus sur lui ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-2.mp3

Il me correspond. C’est un type qui a 35 ans, qui a eu une vie plus ou moins difficile parce qu’il a été éduqué par un beau-père. Il a donc une demi-soeur. Voilà, mais ce beau-père n’était pas le mieux du monde mais avec lui ça c’est toujours très bien passé donc voilà. C’est un garçon qui n’a pas de raison d’avoir de problèmes. Il a eu une enfance plus ou moins heureuse, il n’a pas été maltraité…

Ressemblez-vous à votre personnage ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-3.mp3

J’espère que non ! (rires) Enfin, si, d’une certaine manière, dans son côté d’être passionné jusqu’au bout des choses. Il n’y a pas de retenue, pas d’états d’âme dans ce côté là. Maintenant, c’est dans les choix de la vie on va dire…

Qu’est ce qui vous plait le plus chez lui ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-4.mp3

Son cynisme.

Ce qui vous plait le moins chez lui ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-5.mp3

Il est influençable.

Comment voudriez-vous voir évoluer votre personnage ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-6.mp3

J’aimerais qu’on lui donne peut-être une chance parce que le personnage est intéressant. Encore une fois, c’est quelqu’un qui est ancré dans son histoire, dans une manière de vie qui n’est peut être pas celle que tout le monde choisirait. Il fait des choix, mais il est conscient qu’il ne fait peut être pas les bons mais c’est en toute connaissance de cause. Je ne peux pas en dire plus car on en saurait trop sur le personnage, mais j’aimerais qu’on lui donne une chance voilà 😉

Vous êtes actuellement dans la série. Allez-vous y rester ? Tournez-vous actuellement ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-7.mp3

Non. Pour l’instant, j’ai terminé la semaine dernière. J’ai terminé le dernier épisode de mon histoire qui reste un petit peu en suspens…

Aimeriez-vous rester définitivement dans la série ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-8.mp3

Oui, je crois. C’est au-delà de l’histoire car les histoires sont tout le temps différentes aux personnages. Je trouve mon personnage toujours vrai, c’est toujours lui. Au delà de ça, c’est une expérience en tant que comédien : les plateaux de tournages que ce soit en intérieur ou en extérieur, deux choses bien différentes en plus. On tourne beaucoup plus rapidement en intérieur, beaucoup plus lentement en extérieur. Ça nous permet en tant que comédiens de se faire parfois un petit peu plus plaisir quand on est en extérieur car on prend un peu plus de temps, on parle de cadres avec les réalisateurs, de choses comme ça, alors qu’en intérieur c’est beaucoup plus rapide comme travail et c’est justement aussi intéressant de voir ce qu’on est capable de sortir dans l’urgence. Et on a une contrainte de tourner un certain nombre de minutes utiles par jour donc on ne peut pas non plus faire quinze ou vingt prises mais ont peut arriver à trouver des espaces de jeux très intéressants. Moi, rester sur une série comme ça, j’adorerais. Les conditions de travail sont parfaites. Ça fait plaisir à une personne sur dix en France. Donc, oui, j’aimerais rester. On verra…

Comment avez-vous été sélectionné pour participer à l’aventure « Plus belle la vie » ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-9.mp3

Par casting. Mon agence Paris Texas m’a envoyé depuis deux ans. Chaque année je faisais mon casting annuel pour Plus belle la vie j’ai envie de dire. J’ai rencontré Julien Grossi pour la première fois, il y a bientôt trois ans maintenant. Et chaque année il m’a réinvité car je pense que mes essais étaient satisfaisants. Il faut vraiment que le comédien colle au personnage donc voilà, et la je collais bien donc je suis passé, je suis très content. Très bon personnage.

Comment s’est passé votre casting ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-10.mp3

Le plus simplement du monde, on nous envoie des scènes qui sont des scènes des épisodes à venir qui seront après bien évidement modifiés pour ne pas trop lâcher sur l’intrigue. Mais on donne des scènes bien caractéristiques du personnage, en général deux scènes et on fait des essais. Julien est là, il nous donne la réplique et on travaille, on prend vraiment le temps. Si ça ne va pas, on recommence, c’est vraiment des conditions de plateaux de tournages, c’est à dire que quand on fait une erreur, ce n’est pas grave, on recommence jusqu’à ce que la prise soit satisfaisante pour le directeur de casting.

Comment s’est passée votre première journée de tournage ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-11.mp3

Très agréable car ils m’avaient donné qu’une seule séquence à jouer ce jour-là. J’ai l’impression qu’ils font ça avec les guests justement pour leur permettre de s’habituer, de visiter les plateaux, d’aller à la production signer tous les papiers qu’il y a à signer, récupérer les textes, voir les plans de tournage, rencontrer les gens et en fait ce jour-là, je crois que je n’avais même pas tourné, je suis arrivé la veille et j’ai eu le temps de faire les essais maquillage, habillage… Enfin tout quoi 😉 Et donc une scène très facile à jouer, une seule page, pas beaucoup de dialogues mais de toutes façons, ils sont assez faciles à apprendre. Il y a un certain genre d’écriture et donc, j’ai envie de dire facile quoi. Que du bonheur. C’est très agréable.

Avec qui vous entendez-vous le mieux sur le tournage ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-12.mp3

Heu… ça impliquerait qu’il y en a avec qui je m’entends moins bien et ce n’est pas l’impression que j’ai eu. Le mieux en général, ce sont les gens qui vous sont le plus proche dans votre travail. Donc en général, avec Marina qui est à l’habillage, aux costumes, et le maquillage, la coiffure aussi, ce sont des gens avec qui vous passez beaucoup de temps en général et puis vous répétez les textes aussi à ces moments là. Donc, c’est très intime en plus comme relation. C’est un petit peu comme une troupe de théâtre. Il y a des moments différents, il y a des ententes différentes. On a une relation avec un cadreur qui est très spécifique parce qu’il n’a pas forcément beaucoup de parole mais l’échange du regard du cadreur est très important. C’est une relation différente. On est proche d’une certaine manière. Mais j’ai envie de dire en général mes partenaires de jeu car on est ensemble à l’hôtel, on se retrouve le soir, on répète… on voyage ensemble… Donc je dirais mes partenaires de jeu.

En dehors de votre personnage dans PBLV, quel personnage aimeriez-vous interpréter ? (au théâtre, au cinéma…)

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-13.mp3

J’aimerais bien faire un film sur Pascal Paoli. J’aimerais bien faire un film sur lui. Je trouve que c’est un beau personnage et j’aime bien les personnages d’époque donc quelque chose comme ça sinon j’aimerais bien faire des films sur des bateaux, des pirates… Encore une fois, des rôles comme ça… Sinon, j’aimerais bien faire un curé, je ne sais pas pourquoi, ne me demandez pas.

Quel a été votre parcours avant d’arriver sur Plus belle la vie ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-14.mp3

Je suis comédien. J’ai commencé assez jeune. Je suis parti du collège avant le bac pour rentrer au conservatoire à Grenoble. J’allais avoir 17 ans, je crois. Et depuis j’ai fait différentes écoles, j’ai fait l’école supérieure du spectacle à Paris, et là j’ai commencé mes premières pièces de Boulevard avec des pièces du genre « Sacré Georges », des trucs assez drôles, très populaires, on a tourné près de 3 ans avec. Et pendant 10 ans, ça a été beaucoup de scène, je suis parti en Angleterre où là-bas j’ai fait beaucoup de théâtre aussi ce qui m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes, une nouvelle manière de travailler, une nouvelle manière d’être perçu en tant que comédien parce que Outre-Manche le métier de comédien est très différent, c’est comme être un artisan, un boucher, un charcutier, un taxi, enfin c’est différent. Mais j’ai beaucoup appris là-bas en dix ans, et puis je suis revenu en France et j’ai monté une société de production qui me permet de travailler en tant que comédien et de produire mes propres projets courts métrages ou longs, mais les longs c’est beaucoup plus long et cher. Donc voilà, ça me laisse du temps en tant que comédien. Voilà le parcours… C’est dur de résumer quinze ans en cinq minutes. Mais voilà les grandes lignes.

Vous êtes comédien : Quel autre métier aimeriez-vous exercer ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-15.mp3

Je l’exerce. C’est mon métier de producteur. C’est l’autre métier que j’aime faire dans ce même milieu qui est un métier pour moi très complet. Je vois le métier de producteur comme celui d’un Chef d’escadron de régiment quant on est en tournage où il faut mener une mission jusqu’au bout. Il y a quelque chose de très militaire là dedans pour arriver à faire un beau produit si on travaille en pub soit une belle oeuvre quand on travaille en fiction. Ce métier demande des qualités d’écouter. Il faut savoir s’entourer car on ne peut pas faire un film tout seul. C’est une capacité à réagir. Il faut être capable de connaître un peu tous les métiers du tournage parce que vous devez corriger le tir au fur et à mesure et puis c’est quelque chose de très excitant parce que vous lancez un projet quand vous êtes producteur et y a un moment où vous êtes un peu obligé de lâcher. A partir du moment où vous allez tourner sur un court métrage vous avez un réalisateur avec qui vous avez travaillé, fait le choix des acteurs, des textes, des modifications, des plans, des chefs opérateurs, et tout ça… Et là, c’est un peu le moment où vous laissez tout aller car il faut laisser le réalisateur faire son travail aussi et c’est la surprise de « qu’est-ce que ça va donner au final » ? Sachant très bien qu’en plus on est derrière tout ça. En général, le producteur, c’est lui qui initie un projet, c’est lui qui démarche un réalisateur, un auteur, un scénariste… Il y a un côté un peu Cyrano de Bergerac dans ce métier là. Ce seront des acteurs, un réalisateur, un chef opérateur… qui seront mis en avant rarement un producteur et j’aime bien ça car il connaît sa tâche et il fait tout pour que le truc arrive. Donc je fais le 2ème métier que je veux faire sinon je deviendrais navigateur je crois.

Qu’est ce qui vous a donné envie de devenir comédien ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-16.mp3

S’il faut que je sois honnête, c’est un petit peu par dépit. Je me suis fait virer de la troupe de théâtre de mon collège quand j’avais quinze ans, je me suis fait piquer ma place et j’étais hyper énervé et puis j’étais pas à ma place à l’école donc j’ai été un petit peu vers là car on m’avait refermé cette porte du théâtre au nez à l’école, et donc j’en ferais ailleurs. Et puis je suis rentré au Conservatoire, un petit peu pour voir ce que c’était car je ne connaissais pas, et ça m’a plu, j’ai eu des formations qui m’ont plu. Je me suis senti à ma place, pas tout de suite par contre. Ça a prit un petit peu de temps, mais j’ai trouvé quelque chose.

Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-17.mp3

Le fait de pouvoir vivre plusieurs vies en une, de ne pas avoir de routine, d’une certaine manière, de rencontrer des gens tout le temps différents et il n’y a jamais deux fois la même chose enfin sauf si vous faites une pièce 300 fois ou 350 fois, mais ce n’est jamais les mêmes 350 fois en fait. On ne jouera jamais deux fois de la même manière. En permanence il y a quelque chose de nouveau.

Qu’est ce que vous a apporté Plus belle la vie ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-18.mp3

Une confiance en ce que je peux faire à tous niveaux, en tant que comédien, mais aussi en tant qu’homme, voir comment on interagit avec les équipes , si on est apprécié ou pas, à me rassurer en fait sur pas mal de choses. Entre 35 et 40 ans on se pose des questions, et je m’aperçois que ouais , je suis à ma place.

Avez-vous des projets professionnels en dehors de « Plus belle la vie » ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-19.mp3

Oui, il y a quotidiennement des auditions, des castings, des publicités… Moi même j’ai des projets de tournage avec ma société de production « Beback Production ». J’ai deux longs métrages dont un qui prendra fin dans cinq ans si ça doit se faire et un autre un petit peu plus intime, plus raisonnable, plus faisable, dans lequel je suis producteur et j’aurai certainement un petit rôle en tant qu’acteur bien évident mais ce n’est pas ma priorité. Ma priorité est de faire ce film là et puis deux ou trois autres films dans lesquels on m’a proposé de jouer. Tant que les choses ne sont pas réalisées, montées et projetées, j’ai envie de dire, je suis assez superstitieux.

Regardez-vous la série à la télévision ? Que pensez-vous de la série de Plus belle la vie ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-20.mp3

Non, je ne la regarde pas. Depuis peu, un petit peu quand même bien évidemment. J’ai comme tout le monde zappé, passé avec un épisode ou deux de Plus belle la vie en fond et voilà, mais non, je ne suis pas assidu. Je ne regarde pas la série. Donc, je peux difficilement donner un avis dessus.

Pensez-vous que Plus belle la vie a représenté un tremplin pour le reste de votre carrière ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-21.mp3

En tout cas, ça ne peut pas nuire. Un tremplin j’en ai aucune idée car depuis 6 ans maintenant que la série existe, il y a une centaine de guests qui sont passés par là, je crois même que nous avons passé le millier et que j’étais pas loin d’être le millième. Donc, dire que la série est un tremplin pour un acteur, je ne sais pas, mais en tout cas, ça ne peut pas nuire. Maintenant, moi, j’étais content du travail que j’ai fait pendant ces cinq semaines de tournage. J’ai eu la chance de travailler avec Jean-Louis Tribes qui est comédien à la base, donc ça a mis en scène pas mal de choses. Il connaît la caméra, il a été réalisateur en extérieur pendant une semaine. Et j’ai l’impression qu’il y avait du sang neuf car j’écoutais les équipes parler  et je pense que oui, là pour le coup, ça rend bien. Maintenant tremplin… On est beaucoup…

Avez-vous des indiscrétions à donner aux fans sur les prochains épisodes de Plus belle lavie ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-22.mp3

Aucune ! Aucune ! Je suis pieds et poings liés. Je n’ai rien le droit de dire. Et en plus, même si je savais, même si j’avais le droit de dire, je ne sais pas si je le dirais car ce serait gâcher l’intrigue. Mais je pense que vous avez compris que mon personnage n’est peut-être pas forcément une bonne personne, mais il n’est pas forcément mauvais. Il fait beaucoup de choses par amour, quelque soit l’amour. Il est très passionné. Il va rencontrer Céline Frémont, la famille Frémont au grand complet pour des scènes. J’espère qu’ils seront assez intéressants. On verra les commentaires des spectateurs à ce moment là.

Quels sont vos loisirs ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-23.mp3

La guitare, le ski, la montagne, j’ai grandi à la montagne donc je vais à la montagne dès que je peux, la musique, et le cinéma à longueur de journée dès que je peux. Je suis un grand fan de l’image sous toutes ses formes. Donc je regarde beaucoup d’images, pas forcément la télé en elle-même.

Pour finir, avez-vous un message à transmettre à vos fans ainsi qu’aux internautes du site http://www.pblv-plusbellelavie.fr ?

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/JD-24.mp3

Qu’ils continuent à regarder cette série car il y a beaucoup de bonne volonté derrière, beaucoup de travail. Il y a une vraie qualité et je sais que ce mot va peut être faire bondir certaines personnes qui pourraient dire ça mais je pense beaucoup de bien de cette série. Donc, qu’ils continuent, car pour nous en tant qu’acteurs de pouvoir aller jouer et de pouvoir passer deux mois, trois mois à Marseille dans toutes cses intrigues rocambolesques, c’est vraiment très drôle. On fait vraiment notre métier d’acteurs j’ai envie de dire. On joue. C’est vraiment un terrain de jeux. On joue aux gendarmes et aux voleurs, à la princesse dans sa tour et au chevalier, c’est vraiment ça et c’est la base de notre métier. Après voilà… Qu’ils continuent à regarder 😉

Et aussi…

Son livre préféré : Cyrano de Bergerac.
Son homme politique préféré : De Gaulle.
Son angoisse : Rester seul…
Son parfum préféré : Parfum pour femme bien-sûr, c’est Neiges de Watier.
Son plat préféré : Les oursins.
Le ou les objet(s) dont-il ne se sépare jamais : Une montre et de la musique sous quelque forme que ce soit.
Son lieu préféré : Megève.

Interview exclusive réalisée par Pierre Giacometti, Novembre 2010.

© http://www.pblv-plusbellelavie.fr.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin