« Enquêtes Parallèles », les premières photos du tournage à Bruxelles !

 

« Enquêtes Parallèles », les premières photos du tournage à Bruxelles !

07 / 10 / 2010

1632237515.jpgLe prochain prime de Plus belle la vie se déroule en Belgique. Les acteurs de la série sont actuellement à Bruxelles pour le tournage. Découvrez les premières photos en avant-première…

C’est dans le parc du Musée des Siences Naturelles que l’équipe de Plus Belle La Vie tournait hier après-midi.

 http://www.pblv-plusbellelavie.fr/album/enquetes-paralleles/

Voir la galerie-photo

Une partie de l’équipe de Plus Belle La Vie a quitté le ciel clément de Marseille pour la bise mordante de Bruxelles, le temps de tourner le prochain prime-time de la série, dont la diffusion est prévue pour la mi-décembre. Le tournage, débuté le premier octobre et qui continuera jusqu’au 16, se déroulait hier dans le parc du Musée des Sciences Naturelles, à un jet de pierres du rond-point Schuman et de son sommet Europe-Asie. A notre arrivée, les acteurs interprétant Sybille Cassagne, Ninon Chaumette et Benoit Cassagne, soit Coline D’Inca, Aurélie Vaneck et Ludovic Baude, avaient les yeux levés vers le ciel et l’hélico de la police qui le traversait et les empêchait temporairement de jouer.

Le réalisateur de ces quatre épisodes qui seront diffusés en continu, Philippe Delajoux, en profitait pour taper le ballon dans la pelouse. A peine l’hélico reparti, il lança un cri, qui rythmera la journée: « Action! » Et Sybille de recommencer à s’énerver contre son père…

Sybille et Ninon font leur enquête…

Dans ce prime, la jeune fille, fâchée contre son paternel, accompagne Ninon à Bruxelles sans prévenir personne. Une fois sur place, elle rencontre Laetitia Dewaere, épouse d’un député européen écologiste disparu, au bord du suicide. Elle persuade Sybille que la disparition de son mari est un complot et voilà nos camarades marseillais impliqués dans cette enquête compliquée.

Une fois la scène bouclée, l’équipe migre vers un autre endroit du parc. On poudre les nez qui brillent, on briefe les figurants qui se baladeront en arrière-plan et en avant pour les répétitions. Les trois acteurs récitent leurs répliques, script à la main et baillements retenus. La journée de tournage vient à peine de commencer mais elle sera longue: elle se terminera à une heure du matin.

Une fois les moteurs lancés, le réalisateur s’intéresse aux détails: « Aurélie, quand tu sors ton téléphone pour appeler, il faut que tu formes vraiment un numéro! ». Aurélie Vaneck s’y reprend à plusieurs fois dans son jeu. « J’ai l’impression d’être trop sur mon texte et que ça s’entend! » Le boss l’excuse: « On prend trop de temps entre les prises », ce qui déconcentre les acteurs. Tout comme le passage de ce satané hélico qui n’en finit pas de faire des aller-retours. « C’est des malfrats », plaisante un membre de l’équipe technique en le regardant passer. Un autre lui répond: « C’est des Flamands! »

L’affaire pliée, maquilleuses, caméramen et autres petites fourmis indispensables à la création de la série s’enfuient vers le Mont des Arts. Enfin, les acteurs peuvent laisser tomber la veste: la prochaine scène se tourne à l’intérieur, au huppé restaurant Kwinet. Quelques dizaines de figurants enfilent leurs habits de soirée pour aller faire semblant d’y manger. Sybille, elle, est envoyée dans les toilettes pour tourner la scène d’ouverture de ce nouveau prime. On n’y voit rien mais on nous impose le silence jusqu’à la pause repas, prévue à la cantine du bâtiment d’en face. Au menu: petite salade et vol-au-vent dans un joyeux brouhaha. Le répit sera bref. « Coline, tu peux repasser au maquillage? On y retourne! »

Plus d’infos sur le prime-time ?… Voir le dossier exclusif !

Source : 7sur7.be.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin