Fabienne Carat et Stéphane Hénon : Les secrets de leur complicité.

 

Fabienne Carat et Stéphane Hénon : Les secrets de leur complicité.

15 / 09 / 2010

2306334999.jpgAmis à la ville et amoureux à l’écran, Fabienne Carat et Stéphane Hénon incarnent Samia et Boher, les flics du Mistral dans Plus belle la vie. Les deux stars se dévoilent pour Noux Deux.

Quels enfants étiez-vous, vous deux ?

Fabienne Carat : J’étais une enfant sérieuse, studieuse et assez angoissée. Ma mère était institutrice, j’ai toujours gardé cette volonté de bien faire, de ne pas chahuter. Je faisais beaucoup de danse, j’ai commencé le théâtre à 11 ans et je n’ai plus jamais arrêté. J’étais également une passionnée de roller, j’en faisais avec ma petite soeur qui a deux ans et demi de moins que moi. Nous sommes restées très proches malgré nos différences… Elle travaille dans la finance, une vraie cartesienne, ce qui n’est pas mon cas.

Stéphane Hénon : Avec mon frère jumeau, Eric, nous étions très sportifs, on faisait du judo, de la natation, du foot, du volley ou encore de la boxe. J’étais un élève moyen qui ne se donnait pas trop la peine, mais j’ai toujours été quelqu’un de très sociable, prêt à défendre la veuve et l’orphelin.

Comment vous êtes-vous retrouvés dans Plus belle la vie ?

Fabienne Carat : Grâce à la série Bin’o Bine, j’ai rencontré Radi Sarron, la directrice de casting de Plus belle la vie.

Stéphane Hénon : Ils cherchaient un agent immobilier véreux, j’ai passé le casting et ils m’ont rappelé deux jours plus tard en m’annonçant qu’ils avaient pris quelqu’un de plus jeune, mais qu’ils avaient tout de même pensé à moi pour un flic raciste. Je ne savais pas comment le prendre ! Il n’était pas prévu que mon héros, Boher, reste : il devait partir au bout de deux mois. Et je suis encore là !

L’entente a-t-elle été immédiate entre vous ?

Fabienne Carat : Le premier jour, on n’a pas vraiment accroché (rire). On n’aurait jamais pu soupçonner qu’une telle amitié naîtrait entre nous !

Quelqu’un fait-il battre votre coeur en ce moment ?

Fabienne Carat : Oui… quelqu’un fait battre mon coeur… Mais je suis malheureusement toujours en quête de perfection dans une relation, et vous savez comme moi que cela n’existe pas.

Stéphane Hénon : Ma fille de 10 ans ! Pour le reste, il faut dire que j’ai vécu une mauvaise expérience. Au bout de six mois de mariage, ma femme est partie avec une femme ! Mais finalement, j’en ai fait un joli spectacle pour exorciser la chose.

samia-boher-couv.jpgRetrouvez l’interview des deux comédiens en intégralité dans le magazine Nous Deux du 14 au 20 septembre 2010.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin