L'interview de Laetitia Milot, pour Closer.

 

L’interview de Laetitia Milot, pour Closer.

01 / 04 / 2010

629872524.jpgLe 03 mars dernier, Laetitia Milot (Mélanie) a sorti une autobiographie intitulée Je voulais te dire… Pour la première fois, elle parle de la perte de son premier amour, de sa famille ou de ses envies de maternité… Confessions dans Closer.

A qui s’adresse le titre Je voulais te dire… ?

A tous ceux qui vont livre l’ouvrage et à Yannis.

Il a été le premier homme de votre vie, apprend-on dans votre livre. Il est mort d’un cancer lorsque vous aviez 21 ans. Qu’est-ce qui vous a décidée à écrire sur lui ?

En fait, j’en ai eu envie au dernier moment. Je souhaitais donner quelque chose aux gens. Pourquoi pas une lueur d’espoir pour les personnes malades ou pour ceux qui ont perdu un proche ?

Vous étiez si jeune… Comment gère-t-on un tel drame ?

Très mal… 21 ans, c’est l’âge où l’on devient une jeune femme. Je pense que c’est tout aussi pénible à 15 ou 25 ans, mais il était mon premier amour.

Vous expliquez que Badri, votre mari aujourd’hui, vous a permis de reprendre goût à la vie. C’est grâce à lui que vous vous en êtes sortie ?

Oui, évidement, à 100 %. Mais le fait est que je suis sortie avec Badri environ six mois après la mort de Yannis et, aujourd’hui encore, j’éprouve un sentiment de culpabilité énorme.

C’est à dire ?

Le premier jour où j’ai embrassé Badri, je me suis dit : « Mais qu’est-ce que tu fais ? » J’avais l’impression de trahir Yannis.

La suite de l’interview à découvrir dans Closer, numéro 247.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin