L'interview exclusive de Cécilia Hornus

 

L’interview exclusive de Cécilia Hornus

08 / 03 / 2010

1418585472.jpgAvant tout comédienne de théâtre, Cécilia Hornus joue depuis août 2004 le rôle de Blanche dans Plus belle la vie. Découvrez son interview exclusive.

Ecoutez son message vocal :

http://www.pblv-plusbellelavie.fr/files/Audios/Cecilia-Hornus.mp3

Découvrez aussi : Le CV de la comédienneLa fiche personnage – Ses dédicaces : 123.

Bonjour Cécilia. Avant d’en savoir plus sur votre personnage, et votre arrivée dans « Plus belle la vie », parlez-nous de votre jeunesse, de votre vie, de votre envie de devenir comédienne…

J’ai voulu devenir comédienne très tôt, vers 11 ans. J’adorais les mots, les histoires, parler à voix haute et voilà.

Dans la série « Plus belle la vie », vous interprétez le personnage de Blanche depuis 2004. Pas lassée ?

Je ne suis pas lassée de mon personnage, c’est un vrai compagnonnage, comme une chère amie. Etant donné la durée, j’ai eu la possibilité de jouer de très différentes situations et évènements liés à mon personnage, et j’ai des partenaires que j’adore.

Que pensez-vous de Blanche, votre personnage ? Lui ressemblez-vous ?

Nous avons des points communs avec Blanche, même génération, mère de famille et femme qui travaillent, très positives, pleines d’énergie, très mères poules.

Votre personnage a beaucoup évolué depuis le lancement de la série. Avez-vous donné aux auteurs des orientations sur Blanche ? Dans l’avenir, comment voudriez-vous le voir évoluer ?

Oui parfois. La dernière en date était d’avoir des parents, et Pascale Roberts qui joue Wanda ma mère est arrivée!! Un grand bonheur pour moi, j’ai une immense admiration pour elle.

Pour vous, l’aventure « Plus belle la vie » a commencée en 2004… Comment êtes-vous arrivée sur le tournage de « PBLV » ?

Je suis arrivée sur le tournage dès le début, j’ai passé un premier casting, puis un deuxième en costumes et maquillée et coiffée. J’avais un trac fou. Ensuite j’ai attendu d’avoir la réponse finale c’était en juin…une grande émotion d’avoir appris que j’étais prise.

Vous souvenez-vous de votre première journée de tournage ? Vos impressions ?

Le premier jour de tournage mettait en scène toute la famille Marci d’origine, François, Blanche, Lucas et Johanna.

Comment s’est passé votre casting ?

Il fallait faire connaissance avec les autres acteurs, se familiariser avec la technique des trois caméras sur le plateau, écouter les directives du réalisateur, ne pas oublier son texte. Beaucoup de frémissements, d’angoisses, même s’il y avait une grande bienveillance envers nous tous. On avait peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur du challenge.

Qu’avez-vous ressenti en vous découvrant sur le petit écran ?

Je n’aime pas me voir sur l’écran, c’est souvent une grande souffrance pour les acteurs de se regarder, on ne voit que les défauts. Mais je m’oblige à regarder régulièrement pour voir l’évolution de mon travail.

Quelles séquences vous ont le plus marqué depuis vos débuts dans « Plus belle la vie ?

Beaucoup de séquences m’ont marquées. L’enlèvement de Blanche, il y a trois ans, enfermée dans une cave par exemple. Très dur à jouer. Très récemment l’aventure du prime au Maroc, magique mais très dur physiquement et émotionnellement parfois.

Après une séquence intense, comment faites-vous pour revenir à la réalité ?

Revenir à la réalité après une séquence intense fait partie de notre travail de distance qu’il faut savoir gérer absolument. Je n’ai aucun problème avec çà. Les seules traces persistantes restent celles de la fatigue générée par l’état émotionnel recherché et donné.

Avec qui vous entendez-vous le mieux sur le tournage ?

Je m’entends avec le clan Marci à merveille, ce sont mes partenaires réguliers et privilégiés, nous avons appris à nous connaitre c’est très agréable, c’est facile du coup et nous travaillons rapidement. Je m’entends très bien avec Sylvie et Anne également.

En dehors de votre personnage dans PBLV, quel personnage aimeriez-vous interpréter ? (au théâtre, au cinéma…)

Des personnages qui ont du relief, des contradictions, des dilemnes… les grandes héroines comme Lucrèce Borgia, Phèdre, qui agissent en bien ou mal mais toujours par amour.

Quel a été votre parcours avant d’arriver sur Plus belle la vie ?

J’ai fait le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, et une trentaine de spectacle à la suite, un peu de cinéma et de télévision en parallèle, mais surtout du théâtre.

Vous êtes comédienne : Quel autre métier aimeriez-vous exercer ?

Musicienne, peintre, restauratrice d’objets d’art.

Qu’est ce qui vous a donné envie de faire ce métier ?

Les auteurs, les mots, les livres qui faisaient travailler mon imaginaire.

Qu’est ce qui vous plait le plus dans votre métier ?

Etre une autre, comprendre par l’art dramatique qu’on peut être une autre personne, différente, et que c’est parfois plus intéressant que son propre univers, travailler avec d’autres, et profiter de la fragilité que procure cet enjeu la.

Qu’est ce que vous a apporté Plus belle la vie ?

Beaucoup. La confiance dans mon instinct de jeu, la régularité du travail, son confort, la popularité. De grandes amitiés.

Comment qualifieriez-vous « Plus belle la vie » ?

Feuilleton quotidien inégalé, au succès phénoménal. Objet unique, regard et témoignage de notre société à sa petite échelle.

Ce qui vous plait le plus : Le cinéma ou le théâtre ?

Les deux. Ils n’ont rien à voir et ne procurent pas les mêmes émotions, mais sont des arts magiques en soi.

Avez-vous des projets pour les mois à venir ?

Oui.

Pensez-vous que Plus belle la vie représente un tremplin pour votre carrière ?

Je ne sais pas.

Quels sont les avantages et les inconvénients à jouer dans « Plus belle la vie » ?

L’étiquettage hélas pour l’inconvénient. La possibilité de travailler sur des moments multipliés et uniques à l’infini pour l’avantage.

Avez-vous l’actu à faire passer sur le site ?

Une très belle intrigue à venir entre Blanche et Franck.

Avez-vous des indiscrétions sur les prochains épisodes du Mistral ?

Il y en a beaucoup mais chut, on ne dévoile pas les secrets de Plus Belle La Vie. Disons qu’il va y avoir beaucoup d’inattendu.

Quels sont vos loisirs ? Que faites-vous lorsque vous ne jouez pas dans « Plus belle la vie » ?

Je m’occupe de mes enfants, ma priorité, je vais au musée, au cinéma, au théâtre. Je m’occupe de ma maison. Je brode. Je lis.

Regardez-vous la série « Plus belle la vie » ?

Surtout quand je suis à Paris avec mes enfants.

Pour finir avez-vous uun message à transmettre à vos fans ainsi qu’aux visiteurs du site ?

Merci de nous être fidèles, de nous soutenir, car sans vous il n’y a pas de nous.

Et aussi…

Son plât préféré ? Tout ce qui est à base de chocolat.
Le ou les objet(s) dont elle ne se sépare jamais ? Mon livre du moment, un bracelet brésilien que m’a rapporté Anne (Decis) du Brésil, une photo de mes enfants, mon téléphone qui me relie à tous ceux que j’aime car je travaille à Marseille mais je vis à Paris.
Sa ville préférée : Paris.
Sa passion : Les enfants en général, mes amitiés, les acteurs, Jane Austen, romancière anglaise somptueuse, les fleurs, les trucs qui brillent, les paillettes, les bijoux. Beaucoup en somme!!!!
Sa petite manie : Secouer mes mains avant une scène difficile. Allumer des bougies dans toutes les églises que je visite.
Son parfum préféré : L’essence de vanille que je porte depuis mes 15 ans.
Son surnom : Chouteuche.
Ses chanteurs préférés : Ella Fitzgerald, Maria Callas, Madonna.
Son péché mignon : Le chocolat.
Sa série préférée : Brothers and sisters.
Sa devise : Quand même.
Ce que Cécilia préfére dans « Plus belle la vie » : Tous les rôles de femme, car j’adore les femmes et la série les sert bien.

 

Interview réalisée par Pierre Giacometti, Mars 2010.

© http://www.pblv-plusbellelavie.fr.

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin