Dossier : L'avortement.

 

Dossier : L’avortement.

01 / 12 / 2009

Un nouveau thème dans votre série : l’avortement.

1205794319.jpg

En ce mois de décembre 2009, la série « Plus belle la vie » traite un nouveau sujet : l’avortement. Mais qu’est ce que l’avortement ? Quels sont les délais ? Où se passent-ils ? Découvrez le dossier.

Dossier-avortement-01.jpgLe cas d’Armelle :

Armelle, une jeune avocate, est de retour au Mistral. Elle est enceinte de Boher, mais refuse de garder le bébé. Elle veut se faire avorter.

 

 

 

Dossier-avortement-02.jpgLa loi française :

En France, le code de la santé publique autorise les femmes à avorter si elles estiment que la grossesse les place en situation de détresse. La femme enceinte est la seule personne qui peut décider de se faire avorter ou non. L’avortement ne peut être réalisé que par un médecin, cela avant la 12ème semaine de grossesse.

A tout moment la femme peut demander conseil auprès d’un médecin généraliste ou d’un gynécologue, d’une assistante sociale, d’une conseillère conjugale au sein ou non d’un centre de planification, auprès du service d’orthogénie des services hospitaliers de gynécologie-obstétrique ou des cliniques, des permanences téléphoniques régionales IVG-contraception. Dans tous les cas, ces professionnels sont tenus au secret médical.


Dossier-avortement-03.jpgLe délai légal en France :

L’IVG peut être pratiquée jusqu’à la 12ème semaine de grossesse (14 semaines après les dernières règles). Seul un médecin peut pratiquer une IVG. Dans le même temps, un médecin peut refuser de pratiquer une IVG (clause de conscience) ou simplement ne pas être compétent pour le faire ; il doit alors immédiatement avertir la patiente et lui donner toutes les informations utiles et l’orienter vers des établissements voisins qui pratiquent les IVG (centres d’orthogénie) ou le nom de médecins qui pratiquent ces IVG.

 

Dossier-avortement-04.jpgLa prise en charge financière :

L’acte d’IVG est pris en charge à 80 % par la sécurité sociale, les mutuelles remboursent en général les 20 % restant. Les consultations, examens radiologiques, et examens de laboratoire sont également pris en charge comme lors d’une démarche classique. Si la femme dispose d’une complémentaire maladie universelle CMU, 100 % des frais sont pris en charge.

 

Dossier-avortement-05.jpgOù se passent les IVG ?

Selon la technique utilisée, les IVG peuvent se faire dans les établissements habilités publics ou privés pour quelle que soit la pratique employée : chirurgicale (par aspiration) ou médicamenteuse(RU486).

...

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin